Comment entretenir mon portail ?

Vous venez de faire l’acquisition d’un portail ? Voici comment l’entretenir et lui garantir une durabilité optimale dans le temps. L’entretien de votre portail va porter sur différent points :

  • Le tablier du portail selon le matériau qui le compose
  • La motorisation
  • Les abords
  • Les chemins de câble

portail cloture bois

Pour un portail en bois, vous appliquez les opérations d’entretien, qui sont en fait habituelles pour ce type de matériau. Le bois est un matériau naturel qui doit être protégé des attaques d’insectes, qui dans le milieu naturel sont susceptibles de s’en nourrir ou d’y développer leur habitat. Il faut aussi le protéger des moisissures. Ces moisissures qui vont pouvoir transformer votre portail en bois neuf en bois moisi et vermoulu. Sans cela votre portail va se désagréger petit à petit.

Donc il faut régulièrement entretenir la couche de peinture ou de vernis du portail.

Souvent synonyme de soleil, de repos, de plaisir, de plage ou de « farniente », les vacances d’été vont aussi de pair avec les travaux d’entretien de la maison. C’est l’occasion de nettoyer plus en profondeur, de réparer les dégâts de l’hiver, les éléments abîmés, dont le portail fait partie. Voici les principales étapes pour réussir leur rénovation.

Peinture écaillée, fissures, cloques… ces défauts vous importunent et ils remettent en question l’intégrité du film protecteur, et au-delà la durabilité du portail.  Le matin, en partant de chez vous, vous passez le portail,  vous apercevez ses défauts que vous finissez par connaître par cœur. Peut-être l’an passé, vous n’avez pas eu le courage de faire les travaux d’entretien, mais cet été, c’est décidé : vous allez rénover votre portail.

Par où commencer ?

Préparer

Choisissez l’endroit où vous pourrez travailler sur votre portail. Disposez des protections au sol pour récupérer les déchets et éviter les tâches. Une fois les travaux achevés, il vous suffira de tout replier dans le papier. Les déchets et les salissures seront facilement éliminés. !

Démonter

Ensuite, il faut démonter le portail. Enlever les gonds et les ferrures. Le mieux est ensuite de le poser à l’horizontale, sur des tréteaux dans votre zone préparée, pour travailler à l’aise dessus, et sans risque de salir les abords.

Un portail en bois peut peser lourd. Cherchez de l’aide pour les opérations de manutention. Il serait dommage de vous blesser le dos en réparant le portail.

Nettoyer

L’étape suivante de la rénovation est le nettoyage. Il faut éliminer toutes les écailles de peinture qui se détachent et tombent en miettes. Utilisez un grattoir et une brosse métallique. Puis, dépoussiérez le portail en bois à la brosse.

brosse en fer grattoir

Décaper

décapage

Appliquez ensuite une couche de décapant. Ce type de produit chimique, très efficace, est également très nocif et impose le port de gants et d’un masque. Des décapants solubles dans l’eau, universels, ou spécial bois existent. Ils présentent l’avantage d’être pratiquement sans odeur et facilitent aussi le nettoyage des outils, à l’eau.

Vous pouvez aussi employer un décapeur thermique électrique. Attention dans ce cas de ne pas brûler votre bois, ni de vous brûler les mains.

décapeur thermique

Dans tous les cas il est indispensable d’utiliser des gants de protection.

Traiter les parties métalliques

Démontez les parties en fer (ferrures et gonds). Pour les nettoyer vous pouvez les mettre à tremper dans un produit antirouille. Il faudra ensuite appliquer une couche d’antirouille. Appliquez ensuite une peinture d’après, qui permettra de renforcer l’effet barrière.

Racler

Lorsque la peinture se boursoufle, racler alors le portail à l’aide d’une spatule, comme un couteau de peintre. Respectez dans le sens des fibres du bois. Pour les parties plus difficiles à atteindre, opter pour un grattoir ou une brosse métallique.

Pour les zones qui résistent, l’utilisation des décapants et du raclage est à renouveler.

Reboucher les trous

mastic reboucher trou bois

Après le décapage, des parties abimées du bois, vermoulues ou fendues, peuvent apparaître. Vous devez retirer ces parties abîmées à l’aide d’un ciseau à bois. Si le bois est creusé par des champignons ou des insectes, traitez-le avant de combler les trous. Reste à les reboucher avec un mastic ou une résine synthétique. Plusieurs couches peuvent être appliquées, l’idée étant de colmater totalement les brèches.

Gérer ses déchets

Respectez la nature !

Tous les résidus créés lors de la rénovation doivent être captés par une bâche ou des journaux disposés au sol sur votre chantier. Ainsi vous pourrez facilement les amener à la déchetterie. Vous pouvez aussi utiliser un aspirateur.

Rincer

Quand il ne reste plus de résidus, rincez abondamment avec de l’eau pour enlever les traces de décapant. Mal rincé, un portail risque de conserver les effets du décapant et attaquer la nouvelle peinture appliquée. Ensuite laisser sécher. Prévoir un endroit abrité !

Poncer

Une fois que le bois est bien sec, il faut passer au ponçage. Vous pouvez commencer par un abrasif à gros grains (80) pour enlever les échardes et les aspérités. Puis un grain de 100, et enfin un grain

fin (120) qui permettra une finition impeccable.

Traitement insecticide

traitement insecticide

Nettoyez la poussière de ponçage avec une brosse ou un aspirateur, au besoin avec une éponge faiblement humide. Avant de peindre il faut traiter le bois avec un insecticide tel qu’un saturateur. Comme son nom l’indique, le saturateur va s’imprégner en profondeur dans le bois pour lui conférer une résistance accrue à l’humidité.

Peindre

peinture bois

Le portail en bois peut recevoir ses nouvelles couches de peinture. Il est conseillé d’utiliser une peinture adaptée micro-poreuse, qui ne jaunit pas. La première couche peut être une protection bois, comme une lasure. Les lasures ou peinture micro-poreuses permettent au bois de « respirer » ce qui les rendent idéales.

Appliquez, à chaque fois, des couches très fines. Utiliser toute la peinture présente sur le pinceau avant d’en reprendre. Pour ce qui est de la couleur, attention aux normes régionales ! En cas de doute, ne pas hésiter à s’adresser à sa mairie.

Laissez sécher le tout. Remontez le portail flambant neuf : votre entrée de jardin a retrouvé tout son éclat !

Fin du chantier

Une fois que tout est terminé, pensez à bien éliminer correctement les déchets en respectant les consignes de tri en fonction de la nature des déchets.

portail fer usé

Pour un portail en fer les étapes de rénovation vont débuter comme suit : dépose du portail, démontage des ferrures. Vous pouvez ensuite passer au décapage. Pour un portail en acier vous pouvez plus facilement procéder avec un pistolet thermique. Vous avez aussi la possibilité de décaper avec une sableuse ou en atelier en trempé décapant.

L’entretien du fer forgé quotidien

Passez simplement un coup de chiffon préalablement trempé dans de l’eau savonneuse. En complément, ou de façon occasionnelle tous les trois mois, utilisez une crème à récurer composée de particules de marbre. Vous pourrez facilement en trouver en droguerie : vous pourrez retirer toutes les saletés en évitant les rayures. Pensez enfin à la cire d’abeille pour nettoyer et faire briller vos équipements et mobiliers en fer forgé.

Pour se débarrasser de la rouille

Si la rouille ronge votre portail en fer forgé, il faut utiliser un décapant désoxydant, permettant de détruire efficacement la rouille. Il y en a de diverses marques

Pour ce faire, munissez-vous de laine d’acier, versez du désoxydant et frottez énergiquement les taches de rouille jusqu’à ce qu’une mousse se forme. Attendez ensuite une demi-heure, puis rincez abondamment, en vérifiant bien les conseils indiqués sur le produit utilisé !

traitement anti-rouille

Enfin, concernant les outils : préférez une brosse métallique ou du papier de verre pour les endroits difficilement accessibles.brosse métallique

Peinture

Une fois le portail bien nettoyé et décapé, si vous avez utilisé des décapants chimiques pour ramollir la peinture il faut rincer ces produits pour qu’ils n’attaquent pas la peinture nouvelle.

Une peinture est toujours un mélange entre une base qui sert de « colle » et des pigments qui apportent la teinte. Selon votre choix de couleur, le taux de pigment peut affaiblir les performances d’adhérence. On dit donc qu’il y a une couche de primaire d’accrochage et une couche de finition. C’est pour cela qu’il est intéressant d’utiliser un primaire. Ce primaire va adhérer plus fortement au support et prévenir toute pénétration d’humidité au contact du métal.

Le primaire peut aussi avoir des propriétés antirouille : Peindre de l’acier rouillé est une excellente solution lorsque l’on veut s’assurer d’une protection à long terme. Elle peut s’utiliser pour peindre directement des parties faiblement corrodées. Elle est idéale pour neutraliser la corrosion sur les surfaces déjà un peu attaquées par l’oxydation. Elle transforme la rouille grâce à des inhibiteurs de corrosion pour la rendre totalement inerte par la suite.

Une fois le portail préparé, décapé et traité en peinture d’apprêt, place à la peinture de finition !

Choisissez l’endroit où vous pourrez travailler sur votre portail. Disposez des protections au sol pour récupérer les déchets et éviter les tâches. Une fois les travaux achevés, il vous suffira de tout replier dans le papier. Les déchets et les salissures seront facilement éliminés !

Voilà c’est fini. Il ne reste qu’à remettre le portail en place et emmener les déchets à la déchetterie.

Parmi les avantages des portails en pvc, l’entretien revient souvent avec le prix économique. Les portails PVC sont capables de supporter un taux d’humidité, de salinité extrême, et peuvent aussi supporter de grandes sécheresses. Ils ne craignent ni les températures basses, ni les températures élevées. Ils sont particulièrement adaptés pour les climats côtiers : fortes pluies, tempêtes et air salé n’affecteront pas le portail en pvc.

Bien que les portails en PVC nécessitent peu d’entretien, il faut effectuer celui-ci sérieusement et de façon rigoureuse afin de préserver l’aspect de votre portail PVC.

Voilà pour le rappel des intérêts des portails en pvc, mais qu’en est-il de l’entretien?

Il y a vraiment peu d’entretien à réaliser sur un portail en PVC :

  • pas besoin de repeindre
  • pas besoin de protéger ou de vernir

Il arrive cependant dans certains cas qu’un vieux PVC puisse s’encrasser ou laisser apparaître des moisissures sur sa surface. Il y a une solution pour lui rendre son éclat d’origine.

En ce qui concerne le nettoyage, chacun a sa méthode. Mais la chose la chose la plus importante à retenir est de ne jamais utiliser de détergent agressif, dissolvant chimique de nettoyage ou d’éponge abrasives, afin de ne pas égratigner ni enlever la première couche superficielle brillante de finition. Vous trouverez dans le commerce des produits de nettoyage spécifiquement conçus pour le pvc. Nous vous conseillons de toujours utiliser ces derniers pour votre portail.

produit nettoyage PVC

Il existe néanmoins également d’autres formules peu coûteuses permettant de nettoyer votre portail en PVC avec une méthode de grand-mère :

Mélangez un verre de vinaigre et quatre verres d’eau chaude puis versez le tout dans un pulvérisateur. Vaporisez la solution sur votre portail et laissez agir pendant quelques minutes. Il vous suffit ensuite d’essuyer avec un chiffon propre et doux.

Certaines personnes utilisent également des lingettes pour bébé ou du savon en poudre pour nettoyer leurs portail en PVC, et ceci sans aucun problème.

Appliquez le lustrant pour pvc à l’aide d’un pinceau ou d’une petite brosse à poils doux, ou une éponge, en accordant une attention particulière aux zones ayant de fortes taches, des rayures ou des fissures.

Suivez les instructions de séchage de votre produit lustrant. Avant qu’il ne sèche, essuyez tout excédent résiduel sur le portail avec un essuie-tout humide.

Nous avons donc vu ce qu’il faut faire pour entretenir les portails en pvc. Il y a aussi des erreurs d’entretien à éviter absolument. Certaines erreurs peuvent en effet coûter très cher…

Comme nous l’avons évoqué précédemment, utiliser le mauvais produit d’entretien pour votre portail en PVC peut abimer la couche superficielle. De même, l’utilisation d’un tissu oui d’une laine abrasif et/ou sec peut laisser des traces sur la surface du pvc. Cependant, il faut garder en tête que le PVC n’est pas un matériau idéal pour être peint. En effet, une peinture sur PVC a plus de chances de s’écailler ou de donner un mauvais résultat (traces de pinceaux ou de rouleaux). C’est d’autant plus vrai pour les PVC à usage extérieur, plus exposés aux intempéries.

Le résultat risque d’être mitigé, et de courte durée.

Ainsi, nous ne vous recommandons pas de peindre du PVC en neuf. Il est inutile d’acheter une porte ou une fenêtre en PVC si vous envisagez déjà de la repeindre.

Les portails en PVC ont besoin d’un entretien, mais celui-ci est bien moins exigeant que pour les autres types de portails. Gardez toujours à l’esprit qu’en ce qui concerne le nettoyage des portails en PVC, il convient de prendre quelques précautions, afin de préserver le plus longtemps possible cet investissement.

Quelques conseils simples pour nettoyer votre portail en aluminium

En plus de ses qualités esthétiques et de durabilité, votre portail en aluminium  et les autres constructions en aluminium ont l’avantage de demander peu d’entretien. Une à deux fois par an, un simple nettoyage à l’eau savonneuse suffit généralement à conserver leur aspect d’origine. Cet entretien concerne  toute la durée de vie du portail aluminium. Finie la corvée de peinture, une fois appliqué, le revêtement a une durée de vie identique à celle de votre portail aluminium.

Fréquence des nettoyages

Votre portail aluminium apporte une réelle plus-value à votre bien. Dans le bâtiment, l’entretien périodique des menuiseries et façades en aluminium est incontournable pour préserver la valeur des ouvrages et ainsi la valeur de votre maison. Les zone exposées à une forte pollution, ou en bord de mer et entraînent une concentration de salissures plus élevée, et les doivent être surface demandent des nettoyages plus fréquents. Ainsi, les surfaces situées en zones rurales ou peu urbanisées requièrent seulement un lavage par an lorsqu’elles sont régulièrement exposées aux eaux de pluie, alors qu’un entretien semestriel est préconisé pour les surfaces situées en zones urbaine, industrielle ou marine.

En revanche, les surfaces qui ne sont pas lessivées naturellement par la pluie peuvent nécessiter des nettoyages plus fréquents, notamment lorsque l’ouvrage intègre un aspect décoratif soigné, sur lequel la pollution peut s’agglutiner.

Tout particulièrement, un portail situé sous un auvent ou un porche d’entrée ne sera pas lessivé naturellement, mais il peut être exposé aux embruns s’il est en bord de mer. Cette disposition très particulière entraine de niveau d’agression très élevé et requiert un lessivage manuel régulier. Il s’agit de lessiver votre portail aluminium à l’image de votre voiture que vous débarrassez de son sel en fin d’hiver lié au salage des routes.

Méthodes de nettoyage

L’entretien courant des menuiseries anodisées ou thermolaquées consiste en un simple lavage à l’eau additionnée d’un détergent doux (pH compris entre 5 et 8), suivi par un rinçage soigné à l’eau claire et un essuyage avec un chiffre doux et absorbant.  Il faut prescrire les lessives ou détergents chimiques trop agressifs, acide ou à base d’alcool.

Pour les surfaces moyennement ou fortement encrassées, dues à un mauvais entretien, le nettoyage peut s’effectuer avec des produits “décrassants-lustrants” appliqués au moyen de tampons synthétiques ou de chiffons en coton ou de type Scotch-Brite F Finishing, très efficaces contre les particules et les saletés incrustées. Spécialement élaborés pour cette application, les produits « décrassants-lustrants » contiennent des agents mouillants et des matières désincrustantes.

Dans tous les cas, un rinçage final soigné à l’eau claire, suivi d’un essuyage avec un chiffon doux et absorbant sont requis. Les différentes méthodes de nettoyage citées ci-dessus peuvent être complétées par un traitement de conservation au moyen de produits dont l’application laisse subsister sur les surfaces un film ultramince et hydrofuge.

Exemple de descriptions de produits :

*** est un détergent pour carrosserie.  Il génère un film moussant facilitant le passage de l’éponge pendant l’opération de nettoyage.

*** est performant en eau douce et en eau dure, il se rince facilement et évite l’essuyage à la peau de chamois. Il est totalement neutre vis à vis des peintures saines et des matériaux constituant les véhicules et rend à la carrosserie traitée son aspect initial.

moteur portail coulissant

Votre motorisation de portail fonctionne tous les jours. Pour garantir une longévité optimale, il faut vérifier l’état de votre système régulièrement. 6 mois après l’installation, vérifiez la présence d’insectes (morts ou vivants) et d’humidité dans la centrale de commande. Si vous observez la présence de l’un ou de l’autre, il faut agir. Utilisez des sachets anti-humidités que vous placerez dans la centrale ou un insecticide en spray.

La végétation peut aussi se développer et gêner le fonctionnement en occultant les cellules photoélectriques. Une herbe folle peut pousser devant une cellule, une feuille de lierre, voire un escargot.

Ensuite ajustez la fréquence de votre contrôle en fonction du besoin

Une observation du portail est également indispensable : lampe d’éclairage, cellules photoélectriques doivent fonctionner sans souci. Autrement remplacez-les avec une pièce détachée adaptée (feu orange clignotant par exemple). Si lors de votre vérification vous débusquez une pièce défaillante, pas de panique. Il est facile de trouver des pièces de motorisation de portail.

moteur portail coulissant 2

Sur les portails coulissants, vous disposez d’une manœuvre de secours, mécanique qui peut être compléter par une batterie de secours : effectuez une manœuvre de déverrouillage pour tester le mécanisme. Effectuer une vérification de la batterie. Cela vous évitera une mauvaise surprise si vous en avez vraiment besoin ! Pour cela il suffit de couper le courant du secteur et de déclencher une manœuvre. Si le portail s’ouvre alors tout va bien !

batterie de secours

Un des points faibles d’un portail coulissant, ce sont les roues et les poteaux de réception. Les rongeurs apprécient ce type de motorisation. Vous pouvez grillager le système en ultime recours.

Concernant le rail de votre portail il est fixé sur un seuil en béton.

Vérifier la solidité des fixations. Elles peuvent avoir bougé, être arrachées par le passage d’un véhicule qui freine sur le rail. Autre point : les gravillons. Si vous avez un portail installé en bordure d’une route ou que vous possédez une cour gravillonnée, alors des graviers vont être charriés par l’eau de pluie et déposé sur le rail qui constitue un obstacle. Résultat les graviers forment une sorte de moraine sur le rail !

Il est important de vérifier ce point. Ce type d’accumulation peut avoir des conséquences inattendues.

En effet, si vous nettoyez les graviers, pas de problème. Mais en cas de tempête, le tas de graviers va se former de nouveau. Si vous déclencher le fonctionnement du portail, il peut arriver à monter sur le tas de gravier,  par-dessus le rail, et finalement dérailler. Une fois déraillé, le portail va facilement être emporté par le vent. C’est un mode de défaillance grave de ce système, déjà observé.

portail battant motorisé à vérin

Votre motorisation de portail fonctionne tous les jours. Pour garantir une longévité optimale, il faut vérifier l’état de votre système régulièrement

6 mois après l’installation, vérifiez la présence d’insectes (morts ou vivants) et d’humidité dans la centrale de commande. Si vous observez la présence de l’un ou de l’autre, il faut agir. Utilisez des sachets anti-humidités que vous placerez dans la centrale ou un insecticide en spray. La végétation peut aussi se développer et gêner le fonctionnement en occultant les cellules photoélectriques. Une herbe folle peut pousser devant une cellule, une feuille de lierre, voire un escargot.

Ensuite ajustez la fréquence de votre contrôle en fonction du besoin

Une observation du portail est également indispensable : lampe d’éclairage, cellules photoélectriques doivent fonctionner sans souci. Autrement remplacez-les avec une pièce détachée adaptée (feu orange clignotant par exemple).

Pour les motorisations à vérin, il faut lubrifier la vis. Il s’agit d’un fonctionnement ou il y a un frottement mécanique important qui requiert un entretien soigneux.

lubrifier

En plus de cette surveillance il faut contrôler le bon état des fixations du portail, les gonds, et le sabot central. Les motorisations à vérins ont la particularité de multiplier les efforts appliqués au portail. Par exemple en cas de vent fort, si le vent pousse sur le portail avec 100 Kg de poussée les efforts résultant sur les fixations seront multipliés par 3 ou 4 selon les conditions précises d’installation. Vous pouvez avoir des poussées de 500Kg sur vos gonds ! Donc après un épisode d’intempéries, pensez à vérifier l’état des vis de fixation, pour les gonds et le sabot.

fixation portailsabot portail schémas ouverture battant

portail battant à bras articulés

Votre motorisation de portail fonctionne tous les jours. Pour garantir une longévité optimale, il faut vérifier l’état de votre système régulièrement

6 mois après l’installation, vérifiez la présence d’insectes (morts ou vivants) et d’humidité dans la centrale de commande. Si vous observez la présence de l’un ou de l’autre, il faut agir. Utilisez des sachets anti-humidités que vous placerez dans la centrale ou un insecticide en spray. La végétation peut aussi se développer et gêner le fonctionnement en occultant les cellules photoélectriques. Une herbe folle peut pousser devant une cellule, une feuille de lierre, voire un escargot.

Ensuite ajustez la fréquence de votre contrôle en fonction du besoin

Une observation du portail est également indispensable : lampe d’éclairage, cellules photoélectriques doivent fonctionner sans souci. Autrement remplacez-les avec une pièce détachée adaptée (feu orange clignotant par exemple).

Le mécanisme des portails à bras articulés, comprend des… articulations !

Ces articulations sont construites avec des axes et des paliers qui nécessitent un entretien et une surveillance. Démontage, nettoyage, lubrification. Ces articulations sont aussi susceptibles de prendre le gel et de bloquer l’automatisme ! Pensez à un petit coup de séchoir à cheveux pour partir le matin !

N’oubliez pas que l’automatisme contrôle les efforts et dans ce cas une augmentation faible de l’effort de de manœuvre peut être interprétée comme une collision avec un obstacle et donc entraîner l’arrêt du moteur par la centrale de commande !

En plus de cette surveillance il faut contrôler le bon état des fixations du portail, les gonds, et le sabot central. Les motorisations à bras encaissent des efforts importants à ce niveau. Donc après un épisode d’intempéries, pensez à vérifier l’état des vis de fixation, pour les gonds et le sabot.

sabot portail fixation portail 

motorisation enterrée portail

Votre motorisation de portail fonctionne tous les jours. Pour garantir une longévité optimale, il faut vérifier l’état de votre système régulièrement

6 mois après l’installation, vérifiez la présence d’insectes (morts ou vivants) et d’humidité dans la centrale de commande. Si vous observez la présence de l’un ou de l’autre, il faut agir. Utilisez des sachets anti-humidités que vous placerez dans la centrale ou un insecticide en spray. La végétation peut aussi se développer et gêner le fonctionnement en occultant les cellules photoélectriques. Une herbe folle peut pousser devant une cellule, une feuille de lierre, voire un escargot.

Ensuite ajustez la fréquence de votre contrôle en fonction du besoin

Une observation du portail est également indispensable : lampe d’éclairage, cellules photoélectriques doivent fonctionner sans souci. Autrement remplacez-les avec une pièce détachée adaptée (feu orange clignotant par exemple).

schémas motorisation enterréeEn ce qui concerne plus particulièrement les moteurs enterrés, leur premier atout est aussi leur premier point faible : ils sont enterrés. De ce fait ils sont invisibles mais aussi difficile d’accès régulièrement. Il faut démonter le portail pour inspecter le moteur. Hors le moteur est dans le sol, soumis à la présence des insectes de façon accrue (fournies qui colonisent les coffres), infiltrations d’eau qui combinées au gel est destructeur. Il faut aussi inspecter régulièrement le drain, vérifier qu’il n’est pas bouché ce qui serait une entrave à l’évacuation des eaux de pluies et susceptible de noyer le moteur. C’est un super automatisme mais très délicat à entretenir. Soyez donc rigoureux.

En plus de cette surveillance il faut contrôler le bon état des fixations du portail, les gonds, et le sabot central. Les motorisations à bras encaissent des efforts importants à ce niveau. Donc après un épisode d’intempéries, pensez à vérifier l’état des vis de fixation, pour les gonds et le sabot.

fixation portail sabot portail

Avant d’entretenir sa motorisation, il peut être utile de savoir quelle motorisation choisir pour votre portail (si ce n’est pas déjà fait) et c’est ici que ça se passe

L’alimentation électrique extérieure de votre portail est réalisée à partir du tableau général de répartition des circuits. Vous avez une protection différentielle de 30mA en tête de votre nouveau circuit. De là, créez une ou plusieurs lignes selon vos besoins, elles-mêmes protégées. Sans oublier l’interrupteur et l’indispensable mise à la terre. Tous ces circuits passent dans le jardin, avec des regards de visite. Comme leur nom l’indique ces regards doivent être accessibles, doivent être inspectés régulièrement pour vérifier sur ces points névralgiques le bon état du circuit.

Éliminez la végétation qui bloque l’accès au regard. Vérifiez qu’il n’y a pas d’eau croupie, sinon il y a une fuite quelque part, ou un drain est bouché. Il peut y avoir des câbles rongés par des animaux. Il faut peut-être ajouter une gaine ou changer pour un câble avec une gaine renforcée.

Carnet d’entretien

Votre fournisseur doit vous fournir un carnet d’entretien. La documentation suivante doit être fournie à l’utilisateur :

  • Les instructions d’utilisation et de maintenance courante,
  • Le livret d’entretien comprenant les résultats des essais de conformité pour les portes motorisées,
  • La déclaration de conformité.

Les instructions d’utilisation et de maintenance doivent au moins :

  • Clairement indiquer la méthode de fonctionnement de la porte,
  • Prévenir contre les interventions dangereuses pour des personnes non compétentes,
  • Spécifier le type et la fréquence des actions de maintenance sur la porte nécessaires pour obtenir la durée de vie attendue du produit

Laisser un commentaire